Les filières

La démarche « filières » du CEEA est une approche appropriée et structurée pour chacune des filières pour apporter à l’entreprise un appui adapté à titre individuel et à titre collectif.

Cette démarche filières, menée en étroite collaboration avec les pro­fessionnels du secteur, favorise et facilite le rapprochement entre les entreprises, mais également entre le monde de l’entreprise et les centres techniques, organismes de formation, pôles de compétitivi­té,….

Enfin, cette démarche permettra de mettre en avant les actions et savoir-faire du Territoire auprès d’entreprises extérieures à l’Allier. Cette valorisation des atouts des « filières » est le socle indispen­sable sur lequel s’appuie toute action de prospection et de dévelop­pement exogène.

La démarche « filières » vise à recueillir un maximum d’informa­tions sur chaque entreprise du Département afin de bien connaître et appréhender les besoins et attentes. Ce travail est impérative­ment mené en liaison étroite avec les professionnels du secteur et les partenaires économiques du CEEA.

L’ALLIER : UNE TERRE FERTILE, DES INDUSTRIES PERFORMANTES

La forte tradition agricole, la qualité de produits et la présence de grands groupes industriels font de la filière agroalimentaire un fleuron de l’économie de l’Allier, organisé principalement autour de deux richesse : l’eau et la viande.

Chiffres clés :
– 89 entreprises
– 3 100 emplois

Des leaders dans leurs secteurs d’activités :
Présence de grands groupes industriels : ALLIANCE BIGARD CHARAL, COMPAGNIE DE VICHY, EPICENTRE, KRAFT FOOD, LDC, SICAREV, STE COMMERCIALE DES EAUX DU BASSIN DE VICHY… et de nombreuses PME : ALLIER VOLAILLES, CONVIVIAL, POUZADOUX, PUIGRENIER, SICABA…

Un environnement favorable à l’innovation :
– un pôle de compétitivité d’envergure internationale : Céréales Vallée

– des centres de recherches et techniques performants : INRA, CEMAGREF, CRNH, ADIV.
– un laboratoire d’analyse spécialisé dans la santé animale et l’hygiène alimentaire : laboratoire de l’Allier (Eurofin).

Un réseau de compétences autour de la filière :
URIAA (Union Régionale des Industries Alimentaires), Bravo l’Auvergne , CDPA (Comité de Promotion des Produits Agricoles et Agroalimentaires de l’Allier), D3A (Développement Agroalimentaire de l’Allier), NUTRAVITA (Groupement Alimentation Santé d’Auvergne), Chambre d’Agriculture de l’Allier.

Focus Filières

Cartographie – segmentation.

Recensement de tous les acteurs de filières : organismes de for­mation, R&D, pôles de compétitivité, centres de transferts, insti­tutionnels, …

Identification de leaders de la filière.
Réalisation d’un outil de présentation de la filière – Annuaire.
Validation avec les professionnels du secteur (syndicats/organi­sations professionnelles, DIRECCTE, DREAL,…)
Propositions d’actions collectives spécifiques, groupe de travail, journées à thème, participation à des salons professionnels.

Nutrition-santé

Des marchés émergents
Chiffres clés :

  • 9 établissements
  • 260 emplois

Les secteurs d’activités :

  • fabrication de compléments alimentaires et diététiques
  • l’agroalimentaire
  • l’emballage et le conditionnement
  • les biotechnologies

Des entreprises en réseaux :
NUTRAVITA est une association qui regroupe les entreprises du secteur Alimentation-Santé, les centres de recherche et la formation. Elle regroupe 50 membres et représente plus de 1200 salariés sur la région Auvergne.

Ses missions :

  • Promouvoir les entreprises et leurs compétences sur le marché de l’alimentation santé
  • Optimiser les réseaux d’informations
  • Développer des partenariats entre les adhérents.

Un environnement régional favorable à l’innovation :

  • le CRNH (Centre de Recherche en Nutrition Humaine) dont les travaux portent sur les relations entre nutriments et santé.
  • plus de 100 laboratoires de recherche dans les sciences de la vie.
  • plus de 1500 chercheurs.
  • des centres de recherches et techniques performants : INRA, CEMAGREF, CASIMIR.

Une formation spécialisée :
Le Master Chef de projet en développement de produits pharmaceutiques et nutritionnels du Pôle universitaire Lardy de Vichy.

Des parcs d’activités dédiés :

  • Le Parc Naturopôle Nutrition Santé (PNNS), labellisé Pôle d’Excellence Rural, accueille des entreprises de production et de services travaillant dans le respect de l’environnement. Organisé en en micro-cluster, le PNNS propose des solutions globales adaptées aux besoins du marché en matière de service et de production.
  • Le Bioparc Vichy qui pour vocation d’accueillir des entreprises intervenant dans les domaines de la Santé-Beauté-Forme, Biomédical et Alimentation-Santé.

Eco-activités

UNE FILIÈRE D’AVENIR DANS L’ALLIER

Les entreprises éco-industrielles sont des entreprises qui produisent des biens et services capables de mesurer, de prévenir, de limiter ou de corriger les impacts environnementaux tels que la pollution de l’eau, de l’air, du sol, ainsi que les problèmes liés aux déchets, au bruit et aux écosystèmes.

Chiffres clés :

  • 94 entreprises
  • 1 430 emplois

Dans l’Allier, la filière des éco-industries regroupe une cinquantaine d’entreprises avec des domaines de spécialisation différents :

  • éco-construction : création, restauration, rénovation ou réhabilitation de l’habitat.
  • éco-énergie : production et distribution des énergies renouvelables.
  • éco-protection : ingénierie, analyse, essais et inspections techniques, production d’équipements pour la protection de l’environnement.
  • récupération, traitement et élimination des déchets.

Atouts :

  • Un tissu riche et diversifié d’entreprises concernées
  • l’Allier : un territoire engagé dans les énergies renouvelables : mise en place de l’agenda 21
  • Un réseau de partenaires spécialisés dans l’environnement : Chambres de Commerce et d’Industrie (bilan ICPE, , pré-diagnostic Environnement et Déchets, accompagnement certification ISO 14 001), ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), BDQE (Bureau Départemental de la Qualité de l’Eau).

Un club d’Eco-innovation : un cluster d’excellence labellisé : E2IA (Entreprises pour l’Environnement et l’Innovation en Auvergne) qui regroupe 14 acteurs de la filière (PME/PMI, laboratoires de recherches et acteurs institutionnels) et représente 385 emplois. L’objectif est de générer des courants d’affaires et des nouveaux projets de R§D collaborative.

Des formations spécialisées :

  • l’IUT de Montluçon : le DUT Génie thermique et Energie, le diplôme universitaire Ossature bois et maison passive.
  • l’IEQT de Vichy : le Diplôme Responsable Qualité option Sécurité Environnement.

Mécanique avancée

UNE DYNAMIQUE ET UNE TRADITION

La filière mécanique avancée intègre la mécanique, l’électronique, l’informatique et l’automatique et la plasturgie. Cette filière s’appuie sur un tissu d’entreprises dont le savoir-faire traditionnel et la capacité à innover permet de s’imposer sur les marchés français et internationaux.

Chiffres clés :

  • 260 entreprises
  • 10 200 emplois

La présence de grands donneurs d’ordre :
SAGEM-SAFRAN, POTAIN-MANITOWOC, PSA PEUGEOT CITROËN, DUNLOP GOODYEAR, ERASTEEL-ERAMET, AMIS … et d’un tissu de PME riche et diversifié

Des métiers qui allient leurs forces et leurs compétences:

  • un pôle de compétitivité : VIAMECA qui regroupe 4000 entreprises et plus de 170000 salariés travaillant dans les secteurs mécanique, matériaux, automobile et aéronautique.